Judo Le Palais : site officiel du club de judo de LE PALAIS SUR VIENNE - clubeo

Techniques de strangulation

SCHIME WAZA

Kata juji jime

Etranglement en croix avec mains inversées

- La position mixte des mains au revers donne son nom à la technique.

- Tori se place à cheval sur Uke couché sur le dos.
- Tori l’étrangle avec les mains croisées : Tori engage les quatre doigts de la main gauche, paume tournée vers le haut, à l’intérieur de son revers gauche, le plus près possible du col, pouce à l’extérieur.
- Pour faciliter cette action, Tori tire le revers de Uke de sa main droite vers le haut.
- Tori croise l’avant-bras droit par-dessus le gauche et saisit de la main droite, paume vers le bas, pouce à l’intérieur, le côté droit du col de Uke.
- Tori met bien en place ses deux mains de part et d’autre du cou de Uke, en ayant pris bien en arrière du col.
- L’étranglement intervient lorsque Tori presse le bord cubital du poignet droit contre le larynx de Uke tout en tirant de la main gauche.
- Tori se penche en avant tout en soulevant le tête de Uke, jusqu’à poser son front sur le tatami, par-dessus son épaule droite.

Gyaku juji jime

Etranglement en croix mains inversées

- Tori saisit en glissant les doigts à l’intérieur et en laissant ses pouces à l’extérieur.

- (La position de Tori et de Uke est inversée sur l’image).
- Tori se trouve à cheval sur Uke couché sur le dos.
- Il saisit d’abord l’intérieur du côté gauche du col de Uke avec sa main gauche, pouce à l’extérieur, puis croise l’avant-bras droit par dessus le gauche et saisis de sa main droite, paume vers le haut, donc pouce à l’extérieur, le côté droit du col de Uke.
- L’étranglement se produit par une rotation simultanée de ses poignets qui amène le dos de ses mains vers le haut et vient serrer les carotides de Uke.
- Tori peut amplifier l’effet si il écarte ses coudes et s’aplatit sur son adversaire.

Nami juji jime

Etranglement en croix

- Comme pour les clés, Uke signifie son abandon en frappant de la main ou du pied, sur Tori ou sur le tapis.

- (La position de Tori et de Uke est inversée sur l’image).
- Tori est à cheval sur Uke couché sur le dos.
- Il engage ses deux mains paumes vers le haut, d’abord la gauche puis la droite, mais les deux pouces sont à l’intérieur du revers du judogi de Uke, et les doigts se ferment par le dessus.
- L’étranglement de produit par la pression des bords cubitaux de ses poignets sur les carotides d’Uke, mouvement complété, lorsque Tori tire des deux mains vers lui, par une compression au niveau de sa trachée artère.

Sankaku jime

Etranglement en triangle

- Pour plus d’efficacité, la saisie avec les jambes se fait avec la cheville dans le creux du genoux.

-

Hadaka jime

Etranglement à mains nues

- Cet étranglement, simple à réaliser, est très efficace.

- Tori se trouve à genoux derrière Uke assis, son genou droit levé.
- Il passe son avant-bras droit devant la gorge de Uke, bord radial en contact avec sa trachée artère.
- Tori place le dos de sa main gauche sur l’épaule gauche de Uke.
- Ses deux mains se rejoignent donc à angle droit.
- Tori les croise, doigts en crochets, paumes face à face.
- Il place le côté droit de sa tête contre la tempe gauche de son partenaire, au dessus de son épaule gauche.
- L’étranglement intervient lorsque Tori déséquilibre Uke vers l’arrière et tire l’avant-bras droit dans la même direction en serrant les mains et en poussant de son épaule droite la nuque de Uke en avant sans écarter les coudes.

Kata ha jime

Etranglement en en contrôlant un coté

- En écartantle bras de Uke, Tori l’empêche de défendre.

- Tori se place à genoux derrière Uke assis, son genou droit levé comme dans hadaka-jime.
- Il glisse son bras gauche sous l’aisselle gauche de Uke pour venir saisir son revers gauche et le tirer vers le bas.
- Puis Tori passe son avant-bras droit devant la gorge de son partenaire pour venir saisir de la main droite, pouce à l’intérieur, le revers gauche le plus haut possible tandis que sa main gauche continue à tirer vers le bas pour faciliter ce placement.
- Le bord radial de son bras est donc en contact avec la gorge de Uke.
- Tori lâche le revers gauche de sa main gauche et, soulève le bras gauche de Uke, qu’il contrôle dans la saignée de son coude, il glisse sa main gauche derrière la nuque de Uke.
- Puis Tori applique la paume de cette main gauche sur son biceps droit, qui en fait verrouille cette prise.
- L’étranglement se produit par un simple déséquilibre vers l’arrière, et de tirer à soi de son bras droit tout en poussant de sa main gauche vers le bas et en tournant un peu le corps vers sa droite.

Okuri eri jime

Etranglement par le revers

- Là encore, le contrôle est déterminant pour l’efficacité de la technique.

- Tori se trouve à genoux derrière Uke assis, son genou droit levé.
- Il glisse son bras gauche sous l’aisselle gauche de Uke pour venir saisir son revers gauche et le tirer vers le bas.
- Puis Tori passe son avant-bras droit devant la gorge de l’adversaire pour venir saisir de la main droite, pouce à l’intérieur, le revers gauche le plus haut possible tandis que sa main gauche continue à tirer vers le bas.
- Le bord radial de son bras droit à l’horizontale est en contact avec le cou de Uke, son coude sur son épaule droite. Tori lâche le revers gauche de sa main gauche et va saisir le revers droit au niveau du pectoral droit de Uke, dont il bloque la tête en appuyant la sienne contre sa tempe gauche.
- Pour que l’étranglement ai lieu, il suffit de le déséquilibrer vers l’arrière, de tirer à soi du bras droit tout en tirant de la main gauche vers le bas et en tournant un peu le corps vers sa droite.

Morote jime

 

 

 

- C’est une technique qui part de la postion debout.

- Tori est debout face à Uke.
- IL saisit le revers droit de sa main gauche, en position normale, pouce à l’intérieur.
- IL saisit le revers droit de sa main gauche, en position normale, pouce à l’intérieur.
- Tori place son avant-bras diagonalement sur la poitrine de son adversaire pour venir saisir le revers gauche, le plus loin possible, de sa main droite paume vers le haut.
- Tori croise sa jambe droite devant la gauche et, se retournant vers sa gauche se laisse tomber au sol en tirant Uke sur lui, son avant-bras droit sensiblement parallèle à la ligne de ses épaules.
- On obtiens l’étranglement par la pression du bord cubital de son avant-bras droit sur la larynx, que Uke ne peut éviter à cause de la traction de sa main gauche le tirant à sa rencontre, traction amplifiée par sa chute.

+
+