Judo Le Palais : site officiel du club de judo de LE PALAIS SUR VIENNE - clubeo

Historique du Judo en France

Un rapide historique

Le judo tel qu’il est créé en 1882 par Kano Jigoro, est une méthode d’éducation intellectuelle, physique et morale.
Inspiré des formes de combat traditionnelles, il comprend diverses techniques pour projeter, maintenir au sol ou forcer l’adversaire à abandonner.
Mais la caractéristique même du judo est de prendre prétexte de la confrontation physique pour permettre à chacun d’affirmer sa personnalité et d’accéder à une meilleure maîtrise de soi tout en pratiquant des techniques susceptibles d’assurer sa protection.
En France, le judo apparaît dans les années trente, mais il se développe surtout après la deuxième guerre mondiale, grâce aux actions de Moshe Feldenkrais, Kawaishi Mikinosuke et Paul Bonét-Maury, président-fondateur de la Fédération Française de Judo en décembre 1946.
A partir des années 60, le courant sportif devient dominant. Le judo est inscrit au programme olympique des Jeux de Tokyo en 1964. Brillants lors des compétitions européennes, les judokas français obtiennent leurs premiers succès en 1972 aux Jeux de Munich (Mounier, Coche, Brondani se classent troisième), puis au mondial de Vienne en 1975 (Rougé vainqueur).
Depuis, les résultats français n’ont fait que progresser tant chez les garçons que chez les filles qui, cependant, ont du attendre 1980 pour que soit organisé à New York le premier championnat du monde féminin.
Maurice Cottreau est la première ceinture noire de Judo et le n°1 bis sera attribué au champion Jean de Hert.
Troisième sport national par le nombre de ses licenciés, le judo français doit sa réussite aux contributions successives d’acteurs passionnés, dirigeants et professeurs. Judoka d’expérience, souvent anciens champions, ils ont vu dans le judo une activité équilibrée, accessible à tous, qui permet à la fois la réalisation d’exploits sportifs et l’éducation de la jeunesse.

 

Michel BROUSSE 

+
+