Judo Le Palais : site officiel du club de judo de LE PALAIS SUR VIENNE - clubeo

Club de la Semaine

31 mars 2014 - 13:29

Notre partenaire Esprit du Judo nous met à l'honneur

Arcticle tiré du site Esprit du Judo en cliquant ICI

Amicale Laïque Le Palais sur Vienne (Haute-Vienne)

Un challenge comme vitrine, le plaisir comme doctrine

59 licenciés pour 6029 habitants – Président : Patrick Charlot – Vice-président : Philippe Pouget – Secrétaire : Stéphanie Pennetier – Trésorier : David Pennetier – Professeurs : Nicolas et Thomas Charlot – Budget : 12 000 euros.

La quinzième édition du challenge par équipes du Palais se déroulera ce week-end au Palais sur Vienne. Au programme ? Du partage, de la compétition et du plaisir avant tout. Une formule unique que propose la section judo de l’Amicale Laïque Le Palais, qui réunira seize équipes de douze combattants, composées de poussins et de benjamins. « Il y a une vingtaine d’années, avec l’ancien professeur Philippe Bonte, nous voulions faire quelque chose d’original, alors nous avons décidé d’organiser une compétition par équipes », explique Patrick Charlot, président du club. Mais l’accent est surtout porté sur l’éducatif. Pesée officielle, arbitrage « comme chez les grands », saluts, et coaching pour les deux-cent-cinquante enfants qui auront un avant-goût de ce qui les attendra plus tard. « Il ne s’agit pas simplement de faire une compétition, c’est aussi l’occasion de les mettre dans de réelles conditions », explique Patrick. L’éducatif pour les jeunes judokas bien sûr, mais également pour les jeunes arbitres qui pourront se former auprès de confrères plus confirmés, qui seront là pour les aiguiller. « Dans notre club, l’idée est que chacun puisse apprendre quelque chose. Je crois qu’au club, les cadets apportent aux minimes, les minimes aux benjamins etc. Il n’y pas simplement les anciens qui ont quelque chose à apporter.»

De l’éducatif à l’entraide

 Au-delà de l’éducatif, le challenge est l’occasion, pour le Judo le Palais, de se réunir et de passer un bon moment tous ensemble.  « En équipes, on ne gagne et on ne perd jamais seul, c’est un esprit complètement différent. Ils sont la pour s’entraider, et n’est-ce pas une des valeurs intrinsèques du judoka ? », insiste le président. Mais tout cela ne serait pas possible sans l’aide de dizaines de bénévoles. Installation des tatamis, bonne tenue de la buvette, commissaires sportifs, tout le monde met la main à la pâte, heureux de se réunir. « Il y a des personnes que je ne vois jamais, mais qui sont toujours là pour filer un coup de main pour l’organisation du challenge, c’est beaucoup de travail. » Les parents dont les chérubins combattront seront donc là pour que tout se passe dans les meilleures conditions. Et les cadets et minimes du club rangeront au placard leurs judogis pour enfiler la casquette de commissaire sportif le temps d’une journée. « Lundi dernier, j’ai formé quelques uns de nos élèves pour qu’ils soient prêts le jour J. Il y aura notamment Marine Huguet, une élève du club, qui s’entraîne actuellement au pôle espoirs de Limoges, qui viendra soutenir les petits », affirme Patrick. Evidemment, rien ne serait possible sans les professeurs, tous deux fils du président, Nicolas et Thomas, qui jongleront entre le coaching de leur équipe, l’arbitrage, et le bon déroulement du challenge, tellement populaire dans le Limousin que le club est malheureusement obligé de refuser certains clubs. « Dans notre région, le tournoi est une référence, cela nous permet de briller le temps d’un instant. »

« De la convivialité, de la passion et du plaisir »

Si le club ne compte qu’une soixantaine d’adhérents, il se bat à chaque instant pour trouver de nouveaux judokas, même si le tournoi ne les aide pas vraiment « Nous sommes une petite ville du Limousin, mais elle propose de nombreuses activités, et c’est très difficile de se faire une place », explique le président du Judo le Palais. Pas de cours adulte en judo donc, mais chez les enfants le club prospère et offre à ses judokas un entraînement commun tous les mois. « Mon fils Nicolas entraîne aussi dans deux autres clubs, le Judo Couzeix et le JC Rilhac Rancon, ce qui permet de faire des entraînements de masse et de se réunir. » Mais ce n’est pas le nombre qui fait la qualité et le président ne souhaite qu’une chose pour son club : « De la convivialité, de la passion et du plaisir, parce qu’être bien ensemble demeure ce qu’il y a de plus important, et nous le sommes. »

Commentaires

+
+